Mon Avis sur le KARTING FFSA

Pour commencer, une petite introduction sur ce sport que peu de personnes connaissent réellement:

Le karting est la meilleure école de pilotage qui soit.
Premier échelon du sport automobile, il nécessite des qualités de minutie, de clairvoyance et de courage, en un mot…c'est une école de la vie.

Longtemps considéré comme un sport marginal, le karting est resté bien trop souvent dans l'ombre des formules monoplaces alors que de nombreux champions actuels (Fernando Alonso, Michael Schumacher) ont fait leurs premiers pas en ce distinguant dans cette discipline.

Depuis peu, les courses régionales et nationales sont rediffusées sur certaines chaînes spécialisées comme Eurosport. La presse est également de la partie avec des magazines professionnels couvrant les différentes épreuves régionales comme KartMag.

Le public est également de plus en plus nombreux et porte un intérêt croissant à notre sport (le karting est également un loisir à la portée de tout le monde puisqu'il existe en France énormément de circuits permettant de louer des karts de loisirs, c'est même devenu un must dans les comités d'entreprises).


La catégorie Formule FFSA :
Idéale pour débuter, en entrainement comme en compétition, la formule FFSA est une catégorie où la qualité de pilotage passe avant le budget investit dans le challenge.
En effet, le moteur, les chassis, les pneus et le poids sont identiques pour tous. Donc pas de supériorité matérielle pour les adversaires!

De plus les réglages sont faciles, l'ensemble est très fiable et ne nécessite quasiment pas d'entretien.

Parlons de ce que viendra se positionner entre le baquet et le volant: le pilote. Il devra être âgé de 14 à 21 ans pour la catégorie junior et de plus de 21 ans pour la catégorie sénior. Il devra se munir d'une licence annuelle FFSA pour la compétition, mais pourra acheter des licences à la journée.


Revenons sur le karting en lui même, il s'agit pour ma part d'une version 2006.
Il est chaussé de pneus Vega durs qui assurent une longévité importante.
Une fois assis, le démarrage électronique s'effectue en appuyant sur le bouton vert du power pack. Il suffit ensuite d'accélérer, et l'embrayage centrifuge fait tout le travail.

En piste, on effectue 1 à 2 tours à allure réduite, pour chauffer les pneus, le moteur et surtout le pilote!
Puis place à l'action, le moteur monte quasiment 16,000 tours par minutes (bonjour les vibrations), puis il faut écraser sèchement la pédale de frein pour faire ralentir l'ensemble (à plus de 110 km/h).
L'ensemble est très saint, même si le moteur manque un peu de "patate" à bas régime: il faut donc être très propre en virage, ne pas déraper et ré accélérer le plus tôt possible, tout en sautillant sur le siège pour aider la relance moteur.
En ligne droite on baisse la tête pour favoriser l'aérodynamique, puis on arrive au virage où il faut freiner le plus tard possible.... et c'est ainsi qu'on enchaine les virages, puis les tours...

Des sensations, mais à un prix. Elevé ? Et bien OUI mais pas tant que sa!
C'est l'avantage de cette catégorie où le rapport prix/sensation est imbattable! Certes on roule 4 secondes au tour moins vite qu'un Rotax, mais le porte monnaie souffre 4 fois moins!

Le prix du neuf est à 3000 euros, mais on peut faire de bonnes affaires en occasion. En ce qui me concerne, j'ai acheté un ensemble 2006 avec tout l'équipement nécessaire pour une saison complète. Le tout pour 2000 euros!!

Les passionnés de sport automobile qui liront cet article, si vous rêvez de passer à l'action c'est le moment! Le plateau est en pleine expansion en France, on comptera dans les 200, le nombre de propriétaires de Formule FFSA, roulant en compétition!!

Je vous dis à bientôt sur le tarmac des pistes de France, à moins de 3 cm du sol! Sourire

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site